Porte ouverte des fouilles du Petit Taureau

5 juillet 2012

Une équipe internationale a travaillé à nouveau cet été sur le site du petit Taureau. Cette équipe pluridisciplinaire était dirigée par Loïc Langouët (AMARAI : Association Manche Atlantique pour la Recherche Archéologique dans les Îles), et faisait intervenir des spécialistes : Vincent Bernard et Marie-Yvane Daire (CNRS, Unité Mixte de Recherche CReAAH = Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire) et des étudiants français et étrangers (USA, Grande-Bretagne…).
La campagne de recherche de 2012 était soutenue par le projet européen Interreg IVa « Arch-Manche » (Fonds européens FEDER) et le Ministère de la Culture et de la Communication.

Les visiteurs de cette journée étaient accueillispar Marie-Yvane Daire qui nous a expliqué que les archéologues étudient les anciens pièges à poissons du Petit Taureau dans l’estuaire du Léguer, depiuis 2010. Les chercheurs ont été de surprise en surprise : après la découverte de bois travaillés anciens apparus sous les murs en pierre des barrages, la datation au Carbone 14 vient d’indiquer que la plus ancienne phase reconnue aujourd’hui remonte au début du Moyen Âge (fin 6ème-début 7ème siècle de notre ère).

 

Un archéologue scie une planche trouvée sous les cailloux afin de la dater.

petit_taureau_120705aa_red_mu_400

 

Les visiteurs commentent les travaux des chercheurs

petit_taureau_120705ab_red_mu_400_01

 

Plusieurs membres de l’ARSSAT et de l’ABRET étaient présents sur le site

petit_taureau_120705ac_red_mu_400

 

Marie-Yvane Daire explique aux visiteurs le fonctionnement des structures qui ont été trouvées

petit_taureau_120705ad_red_mu_400

 

Les archéologues dégagent les cailloux enfouis dans le sable

petit_taureau_120705ae_red_mu_400