Rospez sous la Révolution, 1789-1804 par Alain Sonneck

En 1989, le bicentenaire de la Révolution avait été l’occasion de nombreuses études et publications sur cette période de l’histoire, notamment avec l’ouvrage « La Révolution dans le Trégor », par Hervé Le Goff et l’association « Trégor 89 ». Même fragmentaires, on ne manque pas d’informations sur les villes importantes telles que Lannion ou Tréguier. Quelques événements ont marqué les esprits : l’agitation chouanne dans le secteur de Plouaret, l’exécution de deux prêtres à Lannion et de la femme Taupin à Tréguier, l’assassinat du juge à Pommerit-Jaudy.

Mais que savons-nous de la vie à cette époque dans nos petites communes rurales, apparemment sans histoire ? Quelles étaient les préoccupations de la population en ces temps de trouble ? Les tribulations nationales y trouvaient-elles un écho ? Autant de questions auxquelles ce petit ouvrage essaie de répondre pour la commune de Rospez.

Les événements religieux y occupent une grande place car ils furent un facteur de troubles importants en raison du décret de constitution civile du clergé ; ils touchaient en effet des questions vitales, celles qui, à travers les actes religieux, concernent la naissance, le mariage, la mort, c’est-à-dire les étapes importantes d’une vie d’homme. Mais d’autres questions étaient tout aussi vitales, celles qui concernaient les approvisionnements en céréales : évoquer le prix du blé, c’est parler du prix du pain, source constante d’inquiétude, cause d’émeutes à Paris mais aussi dans le Trégor.

Les recherches effectuées pour cet ouvrage montrent que, finalement, que les événements soient heureux ou tragiques, chacun essaie d’en tirer le meilleur profit : les uns en vivant « usque ad mortem » selon les principes sur lesquels ils fondaient leur vie , les autres en saisissant les occasions d’accroître quelque peu leur part de biens terrestres.

PAGE 4 de couverture Rospez JPG_0001.jpg -2_0001Photo de couverture :
Huile sur toile de Jacques-Louis David (1748-1825)
Musée Carnavalet – Paris
Le 20 juin 1789, l’astronome Bailly, président de l’Assemblée, lit le texte du Serment dit du Jeu de Paume par lequel les députés jurèrent solennellement de ne pas se séparer avant d’avoir donné une constitution à la France.
La Révolution commence !

Rospez_RévolutionPHOTO Bourg de Rospez en 1826 – Cadastre Napoléonien
Imprimé par Impressions , 22300 Lannion, Achevé d’imprimer en mars 2015
Dépôt légal : mars 2015         8 €

ISBN 978-2-7466-7622-0

logo Mairie Rospezlogo rospered