Réhabilitation de l’allée couverte de Keryvon (Pleumeur-Bodou)

Le long de la corniche entre Penvern et Landrellec, vous avez pu admirer en passant ce dolmen souvent envahi par les fougères ou parfois entretenu. Cette année avec l’accord de la Mairie de Pleumeur et des affaires culturelles du département, l’Association pour la recherche et la sauvegarde des sites archéologiques du Trégor (ARSSAT) a proposé sa remise en valeur avec l’aide de sa section d’entretien du petit patrimoine.

La semaine dernière cette équipe  a donc décidé de s’attaquer à la végétation pour remettre en valeur ce qui est à l’origine une longue allée couverte qui allait sous la corniche et sans doute vers la plage. Il y a 4500 ans la baie de Keraliès était en effet habitée par des Armoricains suffisamment forts et nombreux pour ériger le menhir de Ker Uzec et les allées couvertes de l’île grande, de Porz Gelin, de Landrellec et d’Enez-vihan sans compter celles de Trégastel et de Trébeurden Il s’agit en effet de tombes collectives qui prouvent l’effort démesuré déployé par nos ancêtres pour respecter leurs morts. Ces tombes ont déjà fait l’objet de fouilles officielles il est donc inutile et interdit de penser retrouver quelques haches polies à cet endroit.

Par contre en vous arrêtant au parking des flots bleus vous pouvez venir admirer ce spécimen d’allée couverte armoricain avec une deuxième petite chambre (cella) où on a trouvé les offrandes lors de fouilles anciennes.

 

Ce dolmen est en effet une allée couverte qui a sans doute été amputée au sud lors de la création de la corniche. Une rare photo ancienne prouve qu’il était déjà en mauvais état dans les années 20. On peut penser aussi que l’érosion de la falaise le prive aussi de quelques orthostases (pilier); quelques péristalithes sur le côté correspondent à la limite enterrée du monument sans doute recouvert de terre.

Avant travaux

Après travaux