• Milices garde-côte et défense des côtes en Bretagne (1689-1783)

  • Retour
par

Samedi 30 avril 15h00 : Conférence à Lannion Espace Saint-Anne (entrée libre)

Yann LAGADEC, maître de conférences en histoire, Université Rennes 2.

Si l’institution n’est pas nouvelle – on en trouve la trace au tournant des XVe et XVIe siècles –, la milice garde-côte prend une importance nouvelle à compter de la fin du XVIIe siècle alors que, dans le cadre de ce que l’on a depuis appelé la « Seconde Guerre de Cent Ans » (1689-1815), les descentes anglo-hollandaises se multiplient sur les côtes de Bretagne : de la tentative de débarquement à Camaret en juin 1694 aux opérations contre Saint-Malo à l’été 1758, du siège de Lorient en 1746 à la défense de Belle-Île en 1761, les miliciens garde-côtes de la province sont régulièrement mobilisés, tandis que l’organisation de cette force d’appoint se rationnalise et que les défenses – notamment les batteries – se multiplient le long des côtes. Les débats sont rudes cependant entre ceux qui voient dans ces marins et paysans du littoral ponctuellement armés une force sans grande utilité – à l’instar de Voltaire, dans L’Ingénu, en 1767 – et ceux pour qui les succès de 1694 et 1758 n’ont été possibles que grâce à ces miliciens.

Le but de cette conférence sera, à partir de l’exemple breton, de comprendre les enjeux et implications du développement de cette milice garde-côte alors que se développent dans les milieux militaires européens toute une série de réflexions sur ce qu’on appelle alors la « petite guerre ».

Plan de la bataille de Saint-Cast 17 septembre 1758 Levé et dessiné par M. de Courville

Catégorie:Conférences - Commentaires: Commentaires fermés sur Milices garde-côte et défense des côtes en Bretagne (1689-1783)